Conseils de voyage

Voici quelques conseils pour les touristes.
Depuis le 1er janvier 2012, les touristes arrivant au pays ont besoin du visa, on peut le commander sur Internet ou à l’arrivée au point de destination.
À l’arrivée dans le pays, il est nécessaire de déclarer les biens précieux et les bijoux. Il est autorisé de prendre la devise dont l’équivalent ne doit pas dépasser 10 000 dollars des Etats-Unis sans les déclarer, 1,5 litres de boissons fortes alcoolisées, 2 bouteilles de vin, une petite quantité de souvenirs et 250 ml de parfums pour un montant n’excédant pas 250 dollars des Etats-Unis. Il est strictement interdit l’importation de drogues, d’armes à feu et d’armes blanches, de munitions, d’explosifs, des éditions pornographiques, de l’or. Lors de la sortie du pays, l’examen douanier des bagages est obligatoire pour tous (s’exerce manuellement). Il est autorisé l’exportation de 6 kg du thé par personne. À partir du pays il est interdit l’exportation des antiquités, des livres rares, des manuscrits sur des feuilles de palmier, des pierres précieuses brutes, des animaux, des plantes (plus de 450 espèces). La taxe de l’aéroport lors du départ du pays (à l’exception des enfants de moins de 2 ans) – 2500 roupies par personne. Pour les vols réguliers, généralement, tous les frais sont déjà inclus dans le billet d’avion.
La monnaie locale est la roupie de Sri Lanka (LKR). 1$, c’est environ 145 roupies. A l’arrivée à l’aéroport il y a beaucoup de bureaux de banques locales, dont les bonimenteurs ne vous laisseront pas passer. Le cours de change est digne ici, vous pouvez échanger sans hésitation la quantité de devises que vous avez l’intention de dépenser. Dans le cas si vous échangez insuffisamment de la monnaie locale, ne vous inquiétez pas. Dans les stations balnéaires, on peut toujours trouver une banque où on vous changera les devises. Si vous avez des cartes bancaires, prenez-les, car elles sont largement acceptées au Sri Lanka.

N’oubliez pas de garder le chèque sur l’échange de devises. Selon lui vous pourrez échanger au retour les roupies qui n’ont pas été dépensées d’après le taux de change de vente à l’aéroport. L’exportation de la monnaie locale à l’étranger est limitée au montant de 5000 roupies.

À la sortie de l’aéroport il y a de nombreux comptoirs des opérateurs locaux de téléphonie mobile. Leurs tarifs sont presque identiques. La carte SIM si nécessaire est coupée à la dimension micro ou nano. Sur l’île, presque partout, il y a une bonne 3G internet. De sorte qu’on peut demander l’employé d’entrez tous les paramètres dans votre smartphone. Un tarif d’une valeur de 1000 à 1500 roupies vous permettra d’appeler le guide et d’utiliser 1 mois l’Internet. Habituellement, nous conseillons à nos touristes de profiter de la liaison DIALOG, d’une valeur de 1350 roupies, 850 sont virées en compte. Ce montant est généralement suffisant pour 12-14 jours.

La cuisine Sri Lankaise ressemble beaucoup à la cuisine de l’Inde, peut-être en raison de la localisation géographique proche (les pays sont séparés l’un de l’autre seulement par un bras de mer). Les plats sont préparés avec les produits de poisson, les fruits, avec beaucoup de verdure, les épices et le riz. La nourriture locale est très pittoresque et variée.

En général, le pays est très sympathique et sécurisé pour les touristes. Mais il y a des choses qu’il ne faut pas oublier. En premier lieu, c’est la stricte hygiène personnelle – laver soigneusement les mains avant de manger, et les fruits et légumes achetés sur le marché. L’eau du robinet pour la boisson n’est pas recommandée, il vaut mieux utiliser de l’eau minérale et d’autres boissons embouteillées. Nous conseillons toujours de prendre avec soi un moyen contre les moustiques et les médicaments habituels (analgésiques, anti-allergiques, antipyrétiques, emplâtre, contre les troubles de l’estomac, panthénol). Des moyens contre le soleil sont obligatoires – on peut fortement être brûlé, même par temps nuageux. Il n’existe pas des vaccinations obligatoires pour visiter le Sri Lanka. On ne doit pas entrer dans les temples en short, dans les vêtements avec le dos et les épaules nus. Egalement à l’entrée dans le temple, il faut retirer les chaussures. La photographie dans les temples ne peut être effectuée qu’avec l’autorisation, et la position par le dos aux statues de Bouddha est de mauvais ton et non respect des coutumes locales.
Et encore, soyez vigilants à l’égard des singes! De nombreux troupeaux de ces créatures impudentes sont devenus au Sri Lanka, en quelque sorte une catastrophe naturelle. Ils courent partout et sont très obsédants. Ils peuvent arracher des mains de la nourriture ou des objets tels que votre appareil photo ou caméscope. De plus, les singes peuvent monter dans une chambre d’hôtel et d’organiser là-bas une sorte de chaos. Par conséquent, avant de partir, il faut toujours refermer la fenêtre ou des cadres spéciales avec le filet.
Le sri Lanka est connu dans le monde entier pour ses pierres précieuses: saphir, rubis, topazes, etc. Il est recommandé d’acquérir des bijoux de préférence dans les magasins spécialisés, en exigeant un chèque ou un certificat correspondant. Également est connu dans le monde entier le thé de Ceylan, les épices, les produits d’artisanat: masques, batik, produits du cuir. Dans les villes, on peut également acheter des produits textiles bon marché. Un bon souvenir sera le rhum rouge local ou l’huile de coco, toutes sortes de remèdes ayurvédiques.